“Non au contrôle technique moto !”

“Non au contrôle technique moto !”

Bien qu’il ait été rendu obligatoire depuis le 1er janvier 2023 en cas de revente ou suite à un accident, le contrôle technique moto en insurge encore quelques-uns. 

“Non au contrôle technique moto !”

Des centaines de manifestants

L’annonce de la mise en œuvre d’un contrôle technique pour les motos en avait insurgé plus d’un en 2020. Plusieurs centaines de motards s’étaient en effet retrouvés à Bruxelles en vue de manifester. Les conducteurs expliquaient alors estimer cette obligation inutile au vu du professionnalisme avec lequel ils entretenaient leur(s) véhicule(s).

“Non au contrôle technique moto », le groupe Facebook anti contrôle technique moto

Le groupe Facebook “Non au contrôle technique moto” a également été créé en mars 2020. Lancé en vue de protester contre la mise en place du contrôle technique moto en Belgique, ce groupe compte désormais plus de 10.200 membres qui débattent encore à ce jour quant à l’utilité et au bien-fondé de la mise en œuvre de cette nouvelle loi. 

Une mesure pourtant essentielle à la sécurité routière et au respect des normes

La mesure a malgré tout été mise en œuvre et, depuis le 1er janvier 2023, plusieurs véhicules de la catégorie L doivent obligatoirement être soumis à un contrôle technique en cas de revente entre particuliers ou suite à un accident. Le contrôle technique moto permettra non seulement de réduire le nombre d’accidents dus à un mauvais entretien mais également de lutter contre la pollution sonore et environnementale. Cette nouvelle réglementation, essentielle à la sécurité routière et au bon respect des normes en vigueur, se doit donc d’être respectée par tous les conducteurs.

Lire d'autres publications sur le sujet: Moto