Contrôle technique en Flandre : du changement en vue !

Il y a du changement en vue quant au contrôle technique en Flandre ! En effet, afin d’alléger la somme de travail des centres d’inspection, le contrôle périodique ne devra bientôt être effectué que tous les deux ans. Explications.

Contrôle technique en Flandre : du changement en vue !

Une situation compliquée dans les centres de contrôle en Flandre

Le contrôle technique en Région flamande est plus compliqué qu’ailleurs en Belgique. En effet, depuis des années, les centres de contrôle subissent un engorgement qui allonge drastiquement le temps d’attente pour les conducteurs désireux de présenter leur véhicule.  

Plusieurs pistes ont donc été explorées par Lydia Peeters, ministre flamande de la Mobilité, afin de résoudre ce problème majeur. Parmi ces dernières, une semble sortir du lot : celle de ne plus devoir présenter son véhicule au contrôle technique que tous les deux ans

Pour rappel, tout véhicule âgé de plus de 4 ans doit être soumis à un contrôle technique périodique annuel en Belgique.  

Permettant de contrôler jusqu’à un demi-million de véhicules en moins chaque année, ce changement au contrôle technique en Flandre devrait grandement soulager les stations au nord du pays. 

Contrôle technique en Flandre : la nouvelle proposition de loi

En pratique, si la proposition de loi est adoptée, les véhicules de plus de quatre ans mais ayant parcouru moins de 160.000 kilomètres pourront bénéficier d’un contrôle technique tous les deux ans. Une fois que le véhicule aura dépassé cette limite de kilométrage, le contrôle redeviendra annuel. 

À noter : actuellement, le bonus permet d’obtenir un certificat valable deux ans au lieu d’un an si la voiture est présentée pour la première fois au contrôle technique dans le délai légal avec moins de 100.000 km au compteur et qu’elle ne présente aucun défaut majeur. En outre, pour bénéficier de ce bonus, le véhicule doit avoir moins de six ans.

“Un effet négligeable sur la sécurité routière”

D’après Lydia Peeter, cette proposition de changement (récemment transmise au Conseil d’État pour examen), aura un impact minime sur la sécurité routière, étant donné que la directive européenne sur l’inspection automobile autorise déjà un contrôle biennal. 

Elle explique que l’objectif de cette mesure d’assouplissement est de réduire les files d’attente devant les centres de contrôle en Flandre et d’améliorer ainsi le service. « Cela présente également des avantages pour l’environnement, car nous éviterons ainsi un grand nombre de déplacements, ainsi que pour les citoyens qui n’auront plus à se rendre chaque année au contrôle technique. »

Et en Wallonie ? 

Ce changement majeur au contrôle technique concernera-t-il également la Région wallonne ? Cela reste encore à déterminer. Aux dernières nouvelles, la ministre De Bue avait indiqué vouloir attendre d’avoir toutes les explications de la Région flamande avant de prendre une quelconque décision à ce sujet.Une affaire qui est donc à suivre de près !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp