Contrôle des véhicules équipés au LPG : petit rappel des règles

Vous possédez un véhicule qui fonctionne au LPG (Gaz de Pétrole Liquéfié) ou au GNC (Gaz Naturel Comprimé) ? Outre le contrôle technique périodique, votre véhicule doit alors être soumis à un contrôle spécifique supplémentaire. Dans cet article, nous vous présentons un petit rappel des règles pour les véhicules équipés au LPG.

Contrôle des véhicules équipés au LPG : petit rappel des règles

Quand est-il obligatoire d’effectuer un contrôle LPG/GNC ?

Tout véhicule équipé au LPG ou au GNC doit obligatoirement être soumis à un contrôle spécifique dans les cas suivants : 

  • Lors du premier contrôle technique périodique du véhicule s’il est équipé d’une installation LPG/GNC d’origine montée en usine.

Attention ! Si votre véhicule a été importé à partir d’États membres de l’EEE, l’installation LPG/GNC peut être montée par un installateur etranger. Quant aux véhicules équipés d’une installation LPG/GNC après le 1er juillet 2001, ils doivent être en possession d’un certificat.

  • Dans les 30 jours suite au montage d’une installation LPG/GNC.
  • Au cours de chaque contrôle périodique, non périodique ou ancêtre.
  • Suite à un contrôle visuel effectué par un installateur agréé LPG/GNC ou suite au test d’étanchéité des réservoirs de carburant.  
  • Suite à une modification de l’installation LPG/GNC.
  • Suite à une réparation de l’installation LPG/GNC.
  • Suite au démontage d’une l’installation LPG/GNC.

À noter : le démontage d’une installation LPG/GNC ne peut qu’être effectué par un installateur agréé. En outre, vous devrez recevoir une attestation spécifique pour ce démontage. Votre véhicule devra ensuite être présenté dans une station de contrôle technique dans un délai de 30 jours. 

Quels sont les éléments spécifiques inspectés lors du contrôle des véhicules équipés au LPG/GNC ?

Lors d’un contrôle spécifique pour les véhicules équipés au LPG/GNC, les éléments suivants sont inspectés : 

  • Numéro de châssis,
  • Certificat de conformité/COC (si d’application) et de la plaquette d’identification,
  • Présence du numéro d’homologation LPG/GNC sur base du règlement n° 110 de Genève,
  • Attestation de montage, de modification ou d’enlèvement par un installateur agréé,
  • Étanchéité du gaz (avec un détecteur de gaz),
  • Validité du/des réservoir(s) et de ses/leurs éléments,
  • Flexibles,
  • Alimentation LPG/GNC,
  • Canalisations LPG/GNC sous pression,
  • Vanne à essence,
  • Vanne à LPG/GNC,
  • Vaporisateur-détendeur,
  • Mélangeur air-LPG/GNC,
  • Commutateur gaz-essence.

En outre, l’inspecteur veillera à : 

  • Contrôler que les contrôles visuels ou épreuves d’étanchéité nécessaires ont bien été effectués sur les réservoirs LPG/GNC,
  • Contrôler la présence de l’étiquette LPG/GNC

Si l’installation LPG/GNC de votre véhicule respecte les normes, une vignette sera apposée sur le pare-brise du véhicule. Si un défaut est constaté sur l’installation LPG/CNG, votre véhicule recevra un certificat de contrôle technique limité ou nul. Et ce, même s’il est techniquement en ordre et n’utilise plus le gaz comme carburant.

Quels sont les documents à présenter lors du contrôle d’un véhicule LPG/GNC ?

Outre les documents habituels tels que le certificat d’immatriculation, le certificat de conformité et l’ancien certificat de visite, vous devrez également fournir les informations supplémentaires suivantes :

  • Une attestation de montage LPG/GNC, qui témoigne de l’installation correcte de votre équipement par un installateur agréé, conformément aux normes de sécurité.
  • Une plaquette de montage de l’installation LPG/GNC, qui présente les détails techniques de l’installation effectuée.

Ces documents complémentaires sont indispensables pour attester de la conformité de votre véhicule et de l’installation de gaz LPG/GNC réalisée.

Quand est-ce qu’un contrôle d’étanchéité du réservoir doit-il être effectué ?

Un installateur agréé doit procéder à un contrôle visuel tous les 48 mois pour les véhicules équipés d’une installation LPG/GNC montée à partir du 5 mai 2013 ou conforme au règlement R110. À la suite de chaque contrôle visuel, l’installateur agréé délivre un certificat de contrôle visuel.

Pour les véhicules dont l’installation LPG/GNC a été montée jusqu’au 4 mai 2013 inclus et ne satisfait pas au règlement R110, un organisme d’essai agréé doit effectuer un contrôle d’étanchéité tous les 60 mois. Après chaque essai, l’installateur agréé délivre un certificat.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp